Au coeur des JMJ : Madrid

29 juillet 2011

Après avoir quitté Tarragone, les jeunes se dirigeront vers Madrid pour vivre le « coeur » des JMJ : la rencontre avec le Saint Père. Cela se déroula dans la capitale espagnole, Madrid. Près de 2 000 000 de jeunes sont attendus. Pour mieux découvrir la richesse de cette ville , une visite guidée vous est donnée.


Stratégiquement située au centre géographique de la péninsule ibérique, à 646m d’altitude. Les étés torrides succèdent aux hivers rigoureux : « Madrid, neuf mois d’hiver, trois mois d’enfer » (dicton provincial)


Capitale de l’Espagne, Madrid est aussi la capitale de la communauté autonome éponyme. Ville la plus vaste et la plus peuplée du pays (3.413.000 habitants ; plus de 6 millions pour la Communauté de Madrid.)


Madrid possède l’un des centres historiques les plus importants des grandes villes européennes : les infrastructures les plus modernes côtoient la technologie la plus avancée en moyens audiovisuels et de communication. Ces conditions, associées à l’essor d’une société dynamique et ouverte, ont fait de cette métropole l’une des grandes capitales du monde occidental.


Un peu d’histoire :
Deux Madrids, une profusion de trésors architecturaux.
Madrid devient la capitale du royaume d’Espagne en 1561, sous l’impulsion de Philippe II. Dès lors la cité s’enrichit de nombreux monuments : palais, églises, monastères… Cette profusion est appelée le Madrid des Habsbourg.


Au XVIIIe siècle, les Bourbons succèdent aux Habsbourg. Madrid connaît un grand élan urbain. L’engagement de souverains tels que Charles III ou Philippe V entraîne la construction de nouveaux trésors, grâce à la contribution d’architectes français et italiens : monuments, jardins, places : le Madrid des Bourbons.


Le 2 Mai 1808, Joseph Bonaparte, frère de Napoléon se voit confier le trône d’Espagne. Il s’ensuit une forte résistance des Madrilènes face à la cavalerie française : nuit atroce et fusillade des 2 et 3 Mai immortalisées par le peintre Goya et visibles au Musée du Prado. C’est l’épisode sanglant du « Dos de Mayo »



 Joseph BONAPARTE


Entre 1936 et1939, la guerre civile oppose les nationalistes aux républicains. Madrid est défendue par l’armée républicaine. Elle se rend finalement aux nationalistes en 1939, la dictature de Franco durera 40 ans .En 1977, la démocratie revient, c’est la Movida. L’expression s’appliquait, dans les années 1980-1990, au profond élan de création qui s’était développé dans le monde des arts, de la décoration, de la peinture, du cinéma (avec Pedro Almodóvar) et de la BD.


Visite rapide :
A proximité de la Plaza Mayor se trouve le centre aristocratique avec le Palais Royal, la Place de Oriente, le théâtre de l’Opéra et la moderne Cathédrale de la Almudena, consacrée en1993 par le Pape Jean Paul II.


La Place de la Puerta del Sol est le lieu de promenade favori des Madrilènes et des provinciaux venant faire du shopping. On y trouve une statue des deux symboles de la ville : El oso y el madroño (l’Ours et l’Arbousier) ainsi que la plaque indiquant le centre géographique d’où partent les nationales espagnoles : le km 0. Non loin de là, le « Paseo del Arte » ainsi dénommé en raison de ses incomparables musées, palais et jardins (remarquer l’édifice de la Banque d’Espagne, celui des Postes et Télécommunications et les fontaines des places Cibeles et Neptuno)


Toujours dans le vieux Madrid, ne pas manquer d’aller admirer le Couvent des Descalzas Reales (Monastère des Déchaussées Royales) et le Monastère de l’Incarnation.



Couvent des Descalzas Reales


L’Art et la Culture occupent une place toute particulière à Madrid : la capitale possède pas moins de 73 musées :
- le Musée du Prado abrite l’une des plus grandes pinacothèques au monde
- Le Musée Thyssen-Bornemisza
- Le Centre National d’art Reina Sofia, consacré à l’art contemporain espagnol (où est exposé Guernica de Picasso)
- La Real Academia de Bellas Artes de San Fernando


De grands parcs et jardins, tels que celui du Retiro, permettent de faire une promenade ou un tour en barque sur leurs lacs artificiel. Madrid est l’une des capitales les plus vertes d’Europe.



Artères rues, et places célèbres :
- La Gran Via ( l’avenue la plus importante du centre historique)
- La Puerta de Alcala
- La Plaza de Espana
- La Puerta de Toledo
- Les rues Preciados, Carmen, Serrano, Goya :hauts lieux du commerce de luxe.
- Les grands magasins y ont aussi pignon sur rue, comme El Corte Inglès.


Urbanisme Contemporain :


La plupart des édifices de grande hauteur sont concentrés dans le quartier d’affaires AZCA


- Torrespana
- Torres Blancas
- Torre Picasso
- Les Tours Puerta de Europa …


Districts et quartiers de Madrid :
Madrid est divisée en 129 quartiers (barrios) aux caractères très affirmés.


A découvrir :
Barrio de Atocha, Azca, Chueca, La Latina (son marché aux puces, le Rastro, du dimanche matin est très populaire), Malasaña, Lavapiés, Salamanca…