Amitié franco palestinienne

9 août 2011

à l’occasion des JMJ de Madrid

Trois jeunes filles palestiniennes rejoignent le groupe des jeunes du diocèse d’Avignon à l’occasion des JMJ. Histoire et raisons d’une amitié… par Marie-Clotilde Imbert, du lycée Saint Joseph d’Avignon.

 Je suis allée pour la première fois à Taybeh (Ephraïm dans la Bible), en Palestine, en juillet / août 2007. Les sœurs de la Sainte Croix de Jérusalem m’ont chaleureusement accueillie, c’est avec elles que j’ai participé à des activités en français pour les enfants. A partir de là, la richesse des rencontres avec les jeunes chrétiens et le père Raed, curé dynamique du village, m’a poussée à enraciner dans une même foi toute la diversité de nos cultures, de nos habitudes… bref de nos belles différences ! Venant d’un pays où la laïcité se dresse comme un étendard, j’ai été déroutée par l’omniprésence de Dieu dans la sphère publique : dans les conversations, à l’école, au travail, dans tous les petits gestes de la vie quotidienne. J’ai aussi compris que nous avons en occident des représentations biaisées sur la cohabitation entre chrétiens et musulmans : en Palestine, on prie autant « Allah » dans les mosquées que dans les églises, le véhicule de la seule langue arabe abolit ce qui nous semble des frontières en France.
 
 Forte de tout cela, il m’a parut essentiel maintenir et partager cette expérience. Nous avons donc fait un premier échange à l’occasion des JMJ à Sydney. Dix jeunes taybawi ont rejoint le groupe de l’aumônerie du lycée Saint Joseph où je travaille, et nous sommes tous partis pour Lourdes où nous avons goûté l’ambiance festive des grands rassemblements. A la demande du « service jeune » du sanctuaire, nous avions spécialement organisé un temps de témoignage autour des Béatitudes, animés par les Palestiniens… c’était un éclairage très beau et profond qui a sensibilisé les pèlerins présents à leur situation. Il est toujours étonnant de voir où se loge la joie de la découverte de l’autre. Ainsi, le premier soir à Lourdes, notre petit groupe sort de l’église Sainte Bernadette où avait eu lieu une veillée festive animée par un groupe pop-rock chrétien, Qassam m’interroge sur ce qui se passe un peu plus loin devant la grotte, « On célèbre une messe, répondis-je » et lui d’éclater de rire : en plein air la messe, le rock dans l’église ; c’était un renversement inattendu de lieu et de manière de célébrer ! De plus, la dimension internationale de nos rencontres les a beaucoup touchés. Ils ont portés fièrement le drapeau de la Palestine dans les processions et beaucoup de pèlerins français sont venus leur témoigner du soutien et de leur attachement à la présence chrétienne en Terre Sainte.
 
 Nous nous étions promis de nous retrouver en Espagne pour les JMJ 2011 : promesse tenue avec le soutien du diocèse ! Haneen, Reham et Asalah nous ont rejoint le 3 août pour découvrir un peu la France et participeront à l’ensemble des JMJ en Espagne. Ce sera pour elles l’occasion de découvrir comment la foi se vit en Europe et pour les Français comment se vit la foi dans le pays où est né notre Sauveur Jésus-Christ. Quelques contacts ont déjà été pris via le web durant l’année scolaire... tout le monde a envie de se rencontrer « pour de vrai », les quelques jours en France permettront de continuer à tisser ses liens particuliers avant de se retrouver de plus en plus nombreux, en diocèse, à Tarragone puis avec des milliers d’autres à Madrid. Ce partage ajoutera une dimension supplémentaire à toutes les découvertes et les surprises qui nous attendent déjà : Inch’Allah !
 
Marie-Clotilde Imbert
Lycée Saint Joseph - Avignon
 
Lire l’article de presse paru dans Vaucluse Matinle 7 août 2011